La sécurisation des actes administratifs demeure un enjeu majeur pour les pouvoirs publics des pays africains. En effet, les multiples et sans cesses investigations en matière de sécurisation de productions des documents administratifs à usage publique l’automatisation de l’ensemble des systèmes et on assiste aujourd’hui de plus à logiciel performant de production de carte d’identité, des passeports, des actes de naissance, les déclarations de douane et des impôts, le permis de conduire, et dans le privé les systèmes de facturation. Cependant plusieurs paramètres limitent les performances desdits systèmes par le contrôle de conformité et au nombre de ceux-ci figurent :

  • L’éloignement d’un point de contrôle avec le siège d’hébergeant la base de donnée,
  • Les difficultés de liaison par la mise en réseau de siège, points de relais et de contrôle de conformité pouvant permettre le partage en temps réel des informations,
  • Le coût élevé des mises en réseau faute des difficultés d’accessibilité pour la couverture global des territoires.

Le palliatif et l’anticipation sur les ennuis précédemment cités et qui de plus, peuvent porter de graves préjudices de fraude pour la sécurité des Etats, appellent à la mise en place d’un système de sécurisation des documents sortants. C’est dans cette perspective que mes associés et moi avions initié NEW DISTRIB en position d’image africaine de son partenaire Indien de référence KL Hi-Tech Secure Print Ltd, afin d’apporter des solutions élaborées de la sécurisation des documents à usage public qui ne les implique nullement dans le système existant de traitement des informations entrants.


Kouamivi Mawuenan AGBEMADON
Administrateur de société
Expert en sécurisation des SI